Le Houmous, un plat équilibré

Une recette d’Houmous envoyée du Moyen-Orient, par nos amis, Pierrette et Denis Robin, passionnés par les voyages depuis de nombreuses années (http://robinland.uniterre.com/).
Pierrette, qui a découvert cette recette en Syrie, l’a réalise dans la petite cuisine de son Land, un 4×4 aménagé pour leur aventure. Encore merci pour la recette et les photos.

Avant la recette, un peu d’histoire … D’où vient l’Houmous ?

Du Moyen-Orient, c’est sûr. Mais plus précisément, c’est moins facile à affirmer. Pas moins de huit pays se disputent la paternité du houmous, dont la naissance remonte à l’époque ottomane : la Palestine, le Liban, Israël, la Grèce, la Turquie, la Jordanie, la Syrie et l’Egypte. Houmos veut dire pois chiche en arabe et en hébreu.
Pour ne fâcher personne, je reprends à mon compte la conclusion de Oren Rosenfeld, réalisateur du documentaire : Hummus! the ovie :
 «Le houmous est un plat du Moyen-Orient revendiqué par tous, mais qui n’appartient à personne.»

La recette

Le Houmous c’est simple : des pois chiches réduits en purée, de l’ail, du jus de citron, de l’huile de sésame et du tahini (crème de sésame). Il peut être servi seul avec du pain pita ou en mezzé. Mais il y a certainement autant de recettes que de gourmands qui la préparent.

Ingrédients pour 4 personnes

  • 200 g de pois chiche secs ou 350 g de pois chiches cuits et égouttés (conserver un peu d’eau de cuisson)
  • 2 cuillères à soupe de Tahin (crème de sésame)
  • jus de citron (1/2 ou 1 selon goût)
  • huile d’olive (environ 2 c. à  soupe)
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 gousse d’ail
  • huile de sésame
  • cumin (environ 1 cuillère à soupe) ou
  • sumac (épice douce – facultatif)

Préparation

vous pouvez utiliser les pois chiches en conserve ou en légumes secs.

–> Dans le cas de la conserve, les faire chauffer, puis les égoutter  et enlever la peau. Penser à garder une petite quantité d’eau.

–> Dans le cas de pois chiches secs : la veille, les mettre dans un grand saladier récipient et les recouvrir avec de l’eau.
Le lendemain les égoutter, les rincer puis les faire cuire dans une grande casserole remplie d’eau. Ne pas saler l’eau de cuisson. Écumer la mousse qui se forme dès l’ébullition. Baisser le feu et laisser cuire environ 1h30. une méthode pour vérifier la cuisson : quand le pois chiche s’écrase facilement entre les doigts, c’est qu’il est cuit. Comme pour les pois chiches en conserve garder un peu d’eau de cuisson. Certains pois chiches secs ne nécessitent pas de trempage et cuisent rapidement (vérifier sur l’emballage).

Astuces : dans les deux cas, je retire la peau des pois chiches avant de les mixer. C’est plus digeste et plus agréable que de sentir le granuleux de la peau du pois chiche dans un houmous.

Mettre les pois chiches égouttés dans un mixeur avec un peu de jus de cuisson (environ 2 c. à soupe) mixer légèrement. Puis rajouter le jus du citron + la gousse d’ail sans le germe + Tahin +un peu de sel et mixer vitesse supérieure en rajoutant l’huile d’olive au fur et à mesure.
Goûter et rectifier l’assaisonnement si besoin (sel, jus de citron, poivre). Vous pouvez rajouter un peu d’eau de cuisson si vous le trouver trop épais.

Dressage

Il a tout son importance. Le placer dans une assiette creuse ou un bol assez large. Faire un sillon et verser un filet d’huile de sésame. Puis le saupoudrer de cumin, ou de sumac ou encore de paprika. Et pourquoi pas un peu de persil haché !

Remarque : si vous ne trouvez pas de tahin (ou tahini) vous pouvez le faire « maison ».
Pour 100 g de graines de sésame, prévoir environ 4 c-a-soupe d’huile de sésame (ou autre huile). Faire griller des graines de sésame à la poêle. Laisser refroidir puis les mixer en rajoutant l’huile au fur et à mesure. Il ne faut pas que la texture soit trop liquide.

Bien manger en se faisant plaisir, le houmous est riche en nutriments essentiels, antioxydants et anti-inflammatoires. A base de pois chiches, donc de légumineuses, le houmous est un bon apport en protéines végétales et en fibre végétale. Le sésame contient de la méthionine, un acide aminé essentiel, apporté uniquement par l’alimentation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.