Quo qui minge un ch’ti ? du Welsh !

Mon welsh complet

On a découvert ce plat il y a quelques dizaines d’années, lors de notre participation aux Rencontres Internationales de Cerfs-volants à Berck sur Mer. Depuis, chaque année, notre rendez-vous avec ce plat est un incontournable. J’ai essayé plusieurs recettes à la maison. Celle que je vous propose se rapproche le plus de la recette traditionnelle, en versant le fromage dans la bière chaude.

Recette

Ingrédients pour 2 personnes

160 g de cheddar rouge ou de chester (*)
10 cl de bière brune (ou ambrée)
2 œufs
2 tranches de jambon blanc
Pain de campagne
Moutarde (selon le goût)
Poivre

Préparation
1
– Préchauffez le four 180°C.

Ingrédients pour le Welsh
recette Welsh

Plats : 2 plats à gratin individuels

2 – Toaster les tranches de pain de campagne. Les déposer dans les plats à gratin, en les tartinant légèrement de moutarde. Posez dessus une tranche de jambon blanc. Variante : ce que j’ai fais cette fois-ci, j’ai mis des tranches de bacon. A essayer (excellent). Puis réservez.
3 – Couper le cheddar / chester en petit morceau s’il est en tranche ou le râpé s’il est en cube.
4 – Mettre la bière à chauffer dans une petite casserole. Quand elle est chaude y faire fondre le fromage en remuant sans arrêt avec la cuillère en bois. Ajouter une  à deux càc de moutarde.
Attention : ne pas mettre toute la bière au départ, quitte à ajuster la quantité après avoir mis le fromage pour avoir la fluidité désirée: ni trop liquide, ni trop épaisse.
5 – Quand le mélange est bien lisse le verser dans les plats à gratin, en recouvrant le pain et le jambon.
6 – Faire gratiner à four chaud quelques mn en surveillant, jusqu’à obtenir une coloration dorée
7 – Pendant de temps, faites cuire un œuf au plat
8 – Sortez du four, déposez l’œuf au plat et servez immédiatement. En accompagnement soit des frites pour faire plus local, soit une salade verte pour faire plus light.

(*) : Choix du fromage chester ou cheddar.
A l’origine de ce plat on utilisait du cheshire, appelé chester en France. Originaire de la ville de Chester, proche du pays de Galles,  c’est l’un des plus vieux fromage connu en Grande Bretagne.
Beaucoup plus au sud de l’Angleterre, la ville de Cheddar, d’où est originaire le fromage du même nom. Le cheddar est un fromage au lait de vache, qui a normalement de couleur crème, jaune pâle.
Dans les années 1900, les fromagers ont commencé à ajouter du colorant au cheddar afin d’uniformiser l’apparence du fromage. Cette pratique est devenue populaire et a donné lieu à la couleur jaune-orange vif, presque citrouille, que nous associons « naturellement » aujourd’hui au cheddar. En 1997, les Anglais ont protégé par une AOP le « West Country Farmhouse Cheddar« .

Origine du Welsh

Avant de vous lancer et de le déguster, un peu d’histoire.

Le Welsh, qui veut dire « Gallois » en anglais, est un plat incontournable du Nord et du Pas-de-Calais, que l’on retrouve sur les cartes des brasseries et estaminets au côté de la carbonade, du waterzoï et du potjevleesch. Mais d’où vient-il ?
Ce plat simple et très populaire, composé de pain grillé, de fromage fondu et de moutarde, est connu depuis les années 1500 sous le nom de «caws pobi» (fromage au four – en gallois). Ce plat traditionnel serait originaire des vallées du sud du Pays de Galles où il était un aliment de base.
La première référence enregistrée au plat date de 1725, où il était appelé « Welsh rabbit » (lapin gallois). Les historiens pensent que cela vient d’une plaisanterie faite au détriment des pauvres du Pays de Galles qui ont peut-être survécu grâce au lapin et à la bière. Le mot welsh ( ou gallois) signifiait souvent quelque chose de médiocre ou de faux. À la fin du XVIIe et au début du XVIIIe siècle, les Anglais donnaient souvent des noms fantaisistes à tout aliment ou produit commun à une région ou une profession.
L’utilisation du terme gallois « rarebit » a commencé vers la fin du XVIIIe siècle et est devenue plus courante au fur et à mesure que le plat gagnait en popularité. Le changement de nom était probablement une tentative de rendre le nom plus adapté au plat et de laisser tomber des connotations méprisantes (source : Oxford Dictionary).
Et pour nous simplifier la vie, dans les pubs anglais on trouve ce plat sous le nom de « welsh rarebit« , alors qu’au Pays de Galles, on commande un « caws-wedi-pobi » .
Aujourd’hui, ce plat occupe une position spéciale au Pays de Galles en raison de son statut de plat traditionnel. Il a maintenant sa propre fête nationale : le 3 septembre est dédié au Welsh Rarebit Day.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.